Plan du site
Accueil I Vivre sa foiTémoins vosgiens
Derniers articles
MARIE-FRANÇOISE HAUMONTÉ : VIVRE L’ÉVANGILE AU QUOTIDIEN
La Dernière Guerre mondiale n’était pas encore déclarée lorsque Marie-Françoise Haumonté naquit en 1939 à (...)
Bernard Michel : « s’engager pour donner à espérer ! »
Originaire de Dommartin-les-Remiremont où il naquit second d’une fratrie de trois enfants, Bernard suivit une (...)
Marie-Ange Petitgenêt, disciple de Jésus
"J’aurais voulu être un homme, j’ai toujours regretté de ne pas être un prêtre !" Dieu en a voulu autrement. Le 29 août (...)
Claude Antoine, trésorier bénévole, ne compte pas son temps !
Natif de Fresse sur Moselle dans les Hautes-Vosges, il n’était âgé que de 17 ans lorsqu’il est entré dans la profession (...)
Daniel Claudon, ancien sportif olympique : "il faut croire en soi"
Les Jeux Olympiques ! Comment s’y prépare-t-on ? Le Bressaud Daniel Claudon témoigne de son expérience de champion et (...)
Il y a un an dans le diocèse
28 novembre 2013 : Encore un incident
Un incident dont la cause est encore indeterminée affecte la messagerie et le site web de notredamedeschenes.catholique-v
AG de la JOC et fête de Noël
Voici quelques nouvelles des jeunes de la JOC : Assemblée Générale L’ Assemblée Générale de la JOC aura lieu le 8 décembre (...)

« Espère en dieu quand même »

+ -
Publié le 30/12/2010



« Espère en dieu quand même ». Cette phrase, nous pouvons la lire sur le fronton de notre chapelle à Paris ! C’est cette espérance à laquelle nous sommes appelés en ces temps qui sont les nôtres en Haïti.

Espérance fondée sur la Parole de Dieu, Lui qui nous a dit : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des jours » et qui nous a dit aussi : « Restez éveillés, le Royaume de Dieu est proche ».
Quelle force cette espérance ! Elle est fondée sur notre foi à l’Emmanuel (Dieu avec nous) et elle nous permet de ne pas baisser les bras, ne pas faire l’autruche en attendant que la catastrophe passe, elle nous garde notre dignité, nous rappelle notre origine et notre devenir ! Partageons cette foi, cette espérance et vivons les dans la charité quotidienne.

Quelles nouvelles vous donner d’Haïti ? Vous avez vu plus d’images que nous du tremblement de terre, plus d’informations que nous du choléra et des manifestations après les élections !
Notre monde est un village et tous les événements sont connus tout de suite grâce aux médias ! C’est vrai qu’Internet a été bien utile en ce début d’année 2010 après le tremblement de terre. Et nous ne pouvons pas oublier tous ces messages de soutien et aussi ces partages concrets dont nous avons été les heureux bénéficiaires !
Aujourd’hui encore, nous vous disons Merci avec émotion et nous nous sentons bien petits pour avoir reçu de telles faveurs.

Vous le savez la situation des familles touchées par le tremblement de terre reste précaire et difficile au quotidien. Seul le petit commerce dans la rue fait vivre les familles et à la campagne ce n’est pas mieux. Les familles s’enfoncent dans la misère, le cyclone Tomas a détruit bananiers, récolte de pois, tomates, … de ce fait tout augmente, les prix montent toujours et les revenus sont de plus en plus petits. Résultat : on se soigne quand on a un peu d’argent et voila le choléra qui fait que l’on ne mange plus le poisson de la mer ni les légumes.
Il y a un gros travail de formation et d’information à faire au quotidien pour ouvrir les esprits, chasser la peur et savoir comment avancer chaque jour…

Et les élections qui viennent de se dérouler n’ont fait que noircir le tableau : qui sera au 2ème tour ? Le nouveau président avec son gouvernement arrivera-t-il à travailler efficacement ? Patience ! Patience ! Patience ! Ici c’est un mot que l’on vit au quotidien par nécessité !

Au dispensaire, pas mal de travail : les gens nous font confiance et les prix des médicaments sont raisonnables.
Nous avons accueilli plusieurs médecins, la population apprécie et cela leur donne encore plus de valeur.
Nous faisons toujours le suivi pour la section communale que nous desservons (un peu plus de 8000h), des femmes enceintes (un fois par mois), des femmes allaitant jusqu’à l’âge de un an (aussi une fois par mois), et les enfants au 1er stade de malnutrition (nous les voyons deux fois par mois). Nous avons une bonne approche de la population et cela contribue à la baisse des taux de mortalité infantile et maternelle. Les mamans commencent à bien participer à ce programme et un agent de santé fait un suivi régulier des zones concernées.

A la communauté, Sœur Marie-Hélène est repartie à Madagascar, elle a passé 2 ans avec nous. Nous attendons et espérons d’autres sœurs pour nous aider.
Nous avons eu, en novembre, la visite de notre Provinciale et une conseillère, visite fraternelle bien appréciée.
Pendant le séjour de Marie-Agnès en France, Sœur Getu est venue passer 2 mois, elle a été très appréciée avec son beau sourire éthiopien.

Nous vous souhaitons un joyeux noël et une bonne année 2011 et encore un grand merci pour votre aide

Sœur Marie-Agnès Aubry - Haïti

Agenda diocésain
Samedi 29 novembre 18:00-19:00
Les messes de la communauté de paroisses de Bruyères
Les paroisses de la Communauté de Bruyères vous offrent la possibilité de célébrer l’Eucharistie dans les églises de votre choix. Nous vous proposons un calendrier commun qui est (...)
Samedi 29 novembre 18:00-19:00
Thaon
Samedi 29 novembre 18:00-19:00
Église Saint-Georges de Raon l’Étape
Dimanche 30 novembre 10:00-11:00
Dimanche 30 novembre 10:00-11:00
Thaon
Dimanche 30 novembre 10:00-11:00
Église Saint-Georges de Raon l’Étape